17 Commentaires

Découvrez le sujet qui dérange France2, Mediapart, le CRIF et Reopen911

Briser l’omerta. L’affaire est passée sous silence depuis près de douze ans mais des millions de citoyens, à travers le monde, continuent de débattre sur Internet de la question taboue.

La connexion israélienne des attentats du 11-Septembre : tel est le sujet qui provoque embarras, mises à l’index et désinformation de la part de nombreux journalistes et militants associatifs, notamment en France.

Ce qui suit est l’illustration de cette censure inavouée, à travers quatre exemples significatifs.

FRANCE2

Décembre 2008. La scène se passe dans les locaux du Centre de Formation des Journalistes, rue du Louvre à Paris. L’un après l’autre, les étudiants de la section audiovisuelle font visionner leur premier reportage long format à leurs collègues et leurs encadrants. Les deux principaux responsables de la formation sont Gérard Bernard, responsable à TF1, et Olivier Siou, rédacteur en chef adjoint du journal télévisé du week-end de France 2. Devinant la nature polémique du choix de mon sujet, j’attends la fin du cours pour diffuser ma vidéo. Celle-ci était consacrée à Richard Gage, fondateur du groupe « Architects and Engineers for 9/11 truth ». Cet architecte américain conteste la version officielle délivrée par l’Administration Bush à propos des attentats.

Comme chacun des élèves en formation, je m’attendais logiquement, à l’issue du visionnage, à entendre des critiques sur les maladresses techniques de ce qui constitue alors une première expérience en matière de reportage. Il n’en fut rien. Olivier Siou prit la parole pour déclarer, sur un ton presque solennel, qu’il déplorait ce type de  choix de sujet pour une raison simple : d’après lui, les jeunes journalistes ne pouvaient pas travailler sur le 11-Septembre car il fallait, « comme pour la Shoah », précisa-t-il, du recul et de l’expérience. Le CFJ, connu pour son esprit moutonnier, n’a pas défailli alors à sa réputation: malgré l’énormité du propos, la vingtaine d’élèves et les cinq autres encadrants présents dans la salle n’ont pas tiqué. Un dirigeant de l’info du service public nous enjoignait à ne pas nous pencher sur un événement majeur contemporain sous le prétexte fallacieux de notre jeunesse et cela n’a pas suscité de sarcasmes ou de simples réserves de la part des futurs journalistes, désormais en poste dans les grands médias hexagonaux.

Le message d’Olivier Siou était en parfaite osmose avec le dédain affiché par David Pujadas sur le sujet ou le mépris exprimé par l’équipe de France2 qui interviewa Richard Gage. Tel qu’on peut l’apercevoir dans ma vidéo (à 4’30), le journaliste de l’émission Complément d’enquête témoigna ainsi d’une morgue inhabituelle envers la démarche pourtant citoyenne et scientifique de Richard Gage : réunir le maximum d’architectes et d’ingénieurs qui rejettent ouvertement l’explication officielle relative à la destruction des trois tours du World Trade Center le 11 septembre 2001.

MEDIAPART

Un an auparavant, dans la grande salle du CFJ, Edwy Plenel venait présenter aux élèves son projet d’un nouveau média en ligne, dénommé « Médiapart ». Lors de sa conférence, le journaliste avait incidemment vanté les qualités de la maison d’édition Demi-Lune. Je pris alors la parole pour lui signaler que cette entreprise s’était spécialisée dans les ouvrages consacrés à la remise en question du 11-Septembre avant de lui demander, en conséquence, s’il était lui-même favorable à une nouvelle enquête sur les attentats. Stupeur et tremblements: après un rire nerveux, Edwy Plenel me répondit, l’air toujours embarrassé, qu’il ne voyait « aucun intérêt » à réouvrir le dossier puisqu’une commission parlementaire, américaine et bipartisane, avait déjà étudié la question. Chose cocasse : l’homme, célèbre pour sa pratique hexagonale de la contre-enquête et qualifié par Roland Dumas d' »agent de la CIA », affirmait benoîtement qu’il n’y avait pas lieu de douter de la version officielle du 11-Septembre. Le prétexte : le Congrès s’est penché sur la question donc il est inutile de creuser davantage.

La même désinvolture approximative sera exprimée, cinq ans plus tard, par un élève de l’école Plenel: Fabrice Arfi. Journaliste à Médiapart, l’homme est souvent encensé sur les réseaux sociaux et parmi les jeunes journalistes comme un modèle en raison de ses investigations dans les affaires Karachi, Bettencourt et Cahuzac. Pourtant, c’est également lui qui déclara à Caroline Fourest, désinformatrice en chef sur le sujet, une grossière contre-vérité : selon lui (à 40′), il serait absurde de « franchir le pas » et de faire référence au « Mossad » vis-à-vis des attentats du 11-Septembre.

Qu’il s’agisse d’une profonde méconnaissance du dossier ou de malhonnêteté intellectuelle, le résultat est identique : Mediapart continue, cinq ans après sa création, de faire totalement l’impasse sur la connexion israélienne avérée du 11-Septembre.

CRIF

Voici ce que rapportait Marc Hecker dans son ouvrage intitulé « La défense des intérêts de l’Etat d’Israël en France », à propos du CRIF, du journal Le Monde et de l’affaire -édulcorée par France2- des agents secrets israéliens déguisés en étudiants en art.

crif

Roger Cukierman, récemment revenu à la tête du CRIF, reprocha en substance à Jean-Marie Colombani d’avoir évoqué l’affaire malgré les infinies précautions sémantiques utilisées alors par le journaliste Sylvain Cypel. Le sujet fut pourtant largement aseptisé par Le Monde : cela n’empêcha pas le dirigeant du CRIF de faire connaître sa désapprobation. Pour cause: à l’instar de son fils Edouard, Roger Cukierman est membre du conseil d’administration qui gère –via le mystérieux Boaz Harel– ICTS, la compagnie aérienne de sécurité israélienne impliquée dans ces évènements puisqu’elle laissa passer les présumés pirates de l’air du 11-Septembre.

REOPEN911

Depuis plusieurs semaines, l’association Reopen911, partisane d’une réouverture de l’enquête sur le 11-Septembre, est pointée du doigt par certains de ses membres en raison d’une pratique curieuse : la censure tacite de la connexion israélienne. Je fus contacté par plusieurs personnes, plus ou moins proches du conseil d’administration de Reopen911, et j’ai ainsi découvert les manoeuvres ahurissantes, teintées de sophisme et de mauvaise foi, à propos du sujet en général et de mon ouvrage Israël et le 11-septembre en particulier. Je reviendrai prochainement dans un article spécial à ce propos. Ce papier intéressera les citoyens toujours soucieux de démystifier le 11-Septembre et qui considéraient, jusqu’à présent, Reopen911 comme une source fiable d’informations sur la question. Les éléments recueillis en ma possession suggèrent qu’il n’en est rien.

*********************************

Mon ouvrage est en cours d’édition papier et de traduction (anglais, arabe).

Israël et le 11-Septembre

Si vous souhaitez soutenir sa diffusion ou simplement découvrir le sujet à travers des faits étayés et sourcés, il est disponible en PDF via ce lien sécurisé.

Comme l’exprima avec éloquence le conteur et militant pro-palestinien Patrick Willis, le 11-Septembre demeure un « examen de passage » pour jauger du courage et de l’honnêteté en politique.

A chacun de prendre position, en toute connaissance de cause.

Post-Scriptum

* L’interview de Richard Gage est également disponible dans une version sous-titrée, contextualisée par l’auteur de ces lignes et remixée sur le site de la Télé Libre.

* Lors de ma brève collaboration avec Bakchich, j’avais constaté, auprès de son directeur Nicolas Beau, la même volonté d’évitement de toute remise en question du 11-Septembre. Seul un ami de l’équipe dirigeante, le grand reporter Eric Laurent, pouvait intervenir sur le site afin de semer le doute sur la version officielle dans une perspective étroite visant à impliquer uniquement le régime saoudien. Plus subtil, le directeur de la Télé Libre, John-Paul Lepers, acceptait ouvertement de contester avec pugnacité la version officielle des attentats à la seule condition que l’angle israélien ne soit jamais abordé. L’ex-journaliste du Vrai Journal de Canal+ m’affirmait devenir « touchy » dès que ce thème était évoqué devant lui. Quand j’ai indiqué, fin 2009, au collectif de la Télé Libre -dans lequel venait de se greffer un proche de Caroline Fourest et Mohamed Sifaoui- mon intention de travailler sur la question opaque des délits d’initiés relatifs au 11-Septembre, John-Paul Lepers avait alors feint de s’indigner avec ironie, en s’exclamant : « Ah non! Pas un sujet sur les juifs de Wall Street ! ». Quand je lui fis remarquer que la variété des spéculateurs boursiers concernés débordait largement du cadre restreint de la communauté financière new-yorkaise, l’homme qui passe pour un trublion des médias français n’en a eu cure. Pour John-Paul Lepers, enquêter sur la question revenait curieusement à prêter le flanc à de futures accusations d’antisémitisme.

* Outre un prochain article consacré à la censure tacite de Reopen911, je reviendrai aussi en détail sur les coulisses de la pseudo-enquête du CFJ sur le 11-Septembre, publiée en 2009 sur Rue89 et supervisée par Christophe Deloire, l’actuel patron de Reporters sans frontières.

* Malgré une promotion plutôt favorable sur les sites alternatifs d’information et les réseaux sociaux, le silence médiatique autour de mon ouvrage continue, cinq mois après sa publication. Même discrétion auprès de la mouvance pro-israélienne de l’Hexagone, d’ordinaire réactive et irritable sur la question. Le site Street Press, dirigé par un ancien membre du média ultra-sioniste Proche-orient.info, m’avait contacté pour évoquer le sujet sans avoir pourtant pris la peine de lire mon e-book. A l’inverse, une critique de mon ouvrage, élogieuse et formulée à partir de l’analyse de son contenu, est récemment parue sur le site du Réseau Voltaire.

17 commentaires sur “Découvrez le sujet qui dérange France2, Mediapart, le CRIF et Reopen911

  1. Je me demande si ICTS n’a pas exfiltré des comédiens passant pour arabes ou transféré des passagers. Par exemple du vol UA91 au vol UA93. Todd Beamer, du vol UA93 continuait à utiliser son appareil portable après l’atterrissage à Cleveland et l’accueil dans les locaux de la NASA toute la journée de 11h à 20h. Mais il devait voler à Mac 1 pour aller de Californie à New York en 4 heures, et à beaucoup plus pour aller de San Carlos à Santa Ana (630km) en 1/4 d’h soit à 6h27 soit à 9h27 (heure de l’Est).

    Plenel voyant des gars de la CIA ? Je crois que les proches de Mitterrand se sont défendus comme ça lors du procès des écoutes.
    Plenel se permet tout de même de préfacer Seymour Hersch sur la torture US, et Hersh estime (par ailleurs) qu’on a laissé bien trop d’indices le 11-9 exprès dans le but d’impliquer des musulmans.
    Plenel, au milieu de son bouquin sur l’hyperprésidence, dénonce bien l’instrumentalisation liberticide de la guerre au terrorisme.
    Mais il n’a « aucun INTERET » au sens propre à l’ouvrir plus.
    « La vérité », écrivait-il une fois, « est dans les livres ».
    Je lui en avait envoyé un, le prenant au mot il y a cinq ans.
    Il va falloir attendre ses mémoires de retraité pour son examen de passage et de conscience …

  2. Plutôt osé de la part de Plenel d’avoir accidentellement vanté les qualités de la maison d’édition Demi-Lune au CFJ !

  3. Je serais très intéressé de lire votre papier sur Reopen.

  4. J’ai rencontré Roger Cukierman il y a 25 ans et l’ai suivi de près via différentes personnes ; je ne connais personne qui ait un jour fait un travail d’investigation sérieux sur l’ensemble des activités de ce monsieur : c’est ahurissant.

  5. […] Le journaliste indépendant Hicham Hamza fait partie de ces analystes indépendants un peu plus cour…, voire téméraires, ainsi que le réseau Voltaire du journaliste Thierry Meyssan et plusieurs autres groupes et sites internet non alignés n’hésitent pas à braver l’interdit et à retranscrire avec force les faits tels qu’ils se sont déroulés en vrai, et à lancer des pistes de réflexion trop  souvent raillées, voire ignorées. […]

  6. Je pense qu’il faut clairement identifier les pseudo-dissidents qui ne remontent jamais à Israël et au sionisme. Ils disent beaucoup de vérités pour séduire mais comme leur but est la manipulation ils y mêlent des mensonges beaucoup plus importants, soit par désinformation ou par omission. On peut taper sur les banksters, les bush blair cheney, les réseaux pédophiles etc. tout en visant la manipulation des masses par le discours. Soit c’est mi-vérité mi-mensonge soit c’est mi-vérité.

    Donc comme le dit l’article, la question du 11 septembre (et l’implication d’Israël) est peut-être ce qu’il y a de plus fiable comme Litmus test pour trancher sur la sincérité de ces dissidents. Pourquoi pas en faire une liste exhaustive à la Cohen :
    – Reopen911
    – Alex Jones
    – Emmanuel Todd
    – Eric Zemmour
    – Piero San Giorgio ?

    • Hazial,
      Tu cites les principaux, mais pas tous : Michel Collon, Nabe, Menard, Marine Le Pen, Franck Abed, Jacob Cohen, Albert Ali, Finkelstein … et tant d’autres.

  7. Vous vous heurtez à LA frontière J, toujours la même, celle qui divise l’individu, l’estimation de la réalité, l’intuition de la fiction, les images dominent de plus en plus, les contes et les comptes, religion et argent c’est une vieille histoire en passe d’être réalisé comme un film, c’est phénoménal comme dirait Hegel. Contactez moi, si vous le souhaitez, jeu prépare un livre, au titre provisoire de « disneyland en terre promise »

  8. Exactement la même frontière que celle qui interdit de dire ce qui est écrit dans le coran et la sunna.
    Le dieu d’abraham est décidément un censeur universel.

  9. Les ventes de journaux s’effondrent et il serait comique de croire encore à la pluralité et l’indépendance de la presse mainstream.Même Le Monde Diplo que je n’achète plus pour avoir censuré la question du 11/9, s’est déconsidéré.Joffrin le crétin réclamait une loi du style loi Gayssot pour empêcher tout débat sur le 11/9.Plus ils se vautrent dans l’infamie plus la vérité apparait au grand jour. A cours d’argument ils ne savent plus que faire et ils n’ont pour se défendre que la censure.Une censure qui ne fera que les enfoncer davantage dans le ridicule.Qui veut étudier le dossier peut le faire sereinement grâce aux nombreux documents disponibles sur internet.
    Ne vous trompez pas! Ils savent.Les Mermet-Halimi-Cassen-et consorts pour ne citer que la « gauche révolutionnaire » connaissent les versions « conspira-sionistes » et ils sont assez intelligents pour en apprécier la justesse et lâches pour ne pas l’admettre.
    Il ya déja quelques années un nationaliste dénonçait la censure du site Reopen/9/11 pour les mêmes raisons évoquées dans votre article.
    Son nom? Hervé Ryssen.Une bonne leçon.

  10. Il paraît tout à fait évident, du point de vue géostratégique et de manière factuelle,que vous ayez tout à fait raison quand à l’implication d’Izraël dans les attentats du 11 septembre 2001.
    Cependant, vous devriez aussi voir dans quel contexte historique cela se produit,les implications globales et pour quels objectifs.
    1er)- Nous pouvons dire sans trop nous tromper,qu’il s’agît bien là d’accélérer brutalement la réalisation de l’agenda qui doit conduire à l’établissement d’un gouvernement mondial centralisé et impérial.
    2ème)- L’opération se situe dans un contexte d’effondrement du système financier international qui devrait conduire inévitablement à une contraction brutale de l’économie mondiale.
    3ème)- Les USA possèdent le plus gros armada militaire du monde,et elles sont de ce fait l’outil le plus puissant pour contraindre par la force,les autres nations d’abdiquer face notamment,à ses capacités en terme de « dissuasion nucléaire »,tout en sachant que nous sommes toujours sous la très « satanique » doctrine « MAD »(mutual assured destruction)de frappes préemptives thermonucléaires.
    4ème)-Depuis la fin du 19ème siècle, l’objectif stratégique de l’Empire Britannique(la très secrète « Round Table » de Lord Henry Milner, Cécil Rhodes,Lord Rotschild,Lord Arthur Balfour en particuliers) est, par tous les moyens, d’inclure les USA dans sa stratégie globale impérialiste par son pouvoir de coercition(du « top,down ») afin d’arriver à ses objectifs hégémoniques « d’empire monde » en détruisant peu à peu (voir la stratégie des fabianistes)la possibilité pour les institutions gouvernementales de garantir la souveraineté des états-nations fondés à partir des accords de Westphalie de 1648.
    5ème)-N’oubliez pas que les stratégistes impérialistes les plus influents(Halford J.Mackinder et son « Pivot géographique de l’histoire » de 1904, Bernard Lewis et sa doctrine du « choc des civilisations » reprise par Samuel P.Huttington et Zbigniew Brzezinski pour ne citer que les plus connus) conçoivent essentiellement leurs stratégies en fonction des dynamiques et des processus historiques sur le temps long.

    Maintenant,venons en à la politique izraëlienne d’Ariel Sharon, faucon Izraëlien associé aux faucons américains chrétien/sionistes et juifs/sionistes et leur doctrine néo-straussienne fasciste néo-concervatrice de la PNAC (project for a new american century) basée sur la relation spéciale USA/UK. Cette politique s’inscrit dans les contours géopolitiques de cet Empire britannique(Anglo/Deutsh) devenu Anglo-Américano-Sioniste pour résumer.
    Aussi,dans ce contexte de jeux géostratégiques,vous comprenez que l’implication de Royaume d’Arabie-Saoudite ne fait aucun doute concernant les « attentats » du 11 Septembre 2001.
    Vous devez vous référer au rapport de la commission sur le 11/9(qui par ailleurs, est une opération de couverture au même titre que fût la commission Warren concernant l’assassinat de JFK) ,en particulier les 28 pages du rapport qui ont été « classifié »par l’administration Bush au nom de la très commode « sécurité nationale ».
    Pour le dire rapidement, cela concerne les accords Al Yamamah conclus entre d’une part, BAE système(British Areo space) avec l’aval évidemment des plus hautes instances Britanniques (M Thatcher, le « private concil »de la Reine) et d’autre part,la famille Royale Saoudienne par l’entremise du très anglophile prince Bandar bin Sultan(protégé de la famille Bush),qui au moment des attentats était ambassadeur Saoudien aux USA, concernant le plus gros contrat d’armement (armement contre pétrole) de l’histoire.
    Ce contrat a permis d’établir une sorte de caisse noire(off-shore),largement utilisée pour financer les réseaux dit « terrorristes »et actions sous « faux drapeau »(dont le 11 septembre 2001) pilotés par les services secrets(MI6,CIA,Mossad,ISI,etc..). Je n’en dirais pas plus, mais vous devez comprendre que lorsque l’on parle de l’implication Saoudienne dans cette histoire, les sommets cachés de l’Empire Britannique et de tous ses réseaux financiers off-shore, ainsi que les liens de la famille Bush avec Bandar « Bush »bin Sultan et plus généralement avec les intérêts du Royaume Saoudien seront mis en lumière inévitablement.
    Cela mériterait d’être largement étayé évidemment,mais en ce qui me concerne,je pense que l’implication de l’Arabie Saoudite n’est pas en contadiction avec le fait qu’Izraël soit aussi largement impliquée dans ce coup d’état contre les nations du Monde, à commencer par les USA elles-mêmes.
    Ce qui se passe en Syrie relève du système du 11 septembre 2001,les forces en jeu sont essentiellement les mêmes dans cette manoeuvre de destruction…

  11. […] le blog du journaliste Hicham Hamza on peut y […]

  12. Pour compléter mon petit commentaire, il me semble important de lire ce livre réalisé par l’EIR:
    Dope,inc
    Vous pouvez trouver facilement une bonne partie de ce livre à l’adresse suivante:
    http://www.thirdworldtraveler.com/Drug_War/DOPE_INC.html
    Merci pour vos analyses.

  13. Pour reopen, cela fait longtemps que j’avais compris qu’ils étaient aux mains des sionistes pour contenir les informations et les gens qui ne croyaient pas les médias traditionnels. J’avais subis une censure étrange sur le forum et compris que le modérateur que j’avais contacté ensuite était de la hasbara. A une époque où une grande majorité des français ne croyaient pas la propagande atlantiste, ils ne cherchaient pas à trop se faire connaître et organisaient juste quelques micro meeting dans des villes histoire de faire croire qu’ils agissaient. J’avais essayé d’alerter plusieurs personnes connu dans les milieux militant mais n’avais pas eu d’écho.
    Quand on ne peut pas cacher des faits importants alors on crée une structure pour les contenir, c’est le cas de reopen…

  14. DES MEMBRES DU RÉGIME DICTATEUR AMÉRICAIN ONT ORCHESTRÉ ET PLANIFIÉ L’OPÉRATION 11/9 WTC , LES VRAIS TERRORISTES , ABJECT ET CRIMINELS SONT A L’INTÉRIEUR MEME DU RÉGIME ETAT AMÉRICAIN .
    ISRAËL , SAOUDS , SONT IMPLIQUÉS JUSQU’À L’OS DANS L’OPÉRATION TERRIBLE TERRORISTE DU 11/9 .
    CAR IL N’Y A JAMAIS EU D’AVION CONTRE LES TOURS JUMELLES ET L’IMMEUBLE No 7 A ÉTÉ DETRUIT PROFESSIONNELEMENT COMME LES TOURS JUMELLES , LES PREUVES SONT LES IMAGES ET LES TEMOINS … .
    LES MAUDITS MENTEURS SONT LE RÉGIME DICTATEUR AMÉRICAIN ET TOUS CEUX QUI SOUTIENNENT LE MENSONGE OFFICIEL DU 11/9 .
    L’ATTENTAT DU 11/9 wtc EST UNE OPÉRATION MONTÉE DE TOUTE PIECE PAR DES DIRIGEANTS TERRORISTES AMÉRICAINS . . FAUT OBLIGER BUSH , CHESNAY ,ET RUMSFELD , ET RIICE ET LE PATRON DE LA CIA , LE FBI , NSA DE DIRE LA VÉRITÉ ET DONNER LES COUPABLES QUI SONT A L’INTÉRIEUR DU POUVOIR AMÉRICAIN .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :