Poster un commentaire

11-Septembre : le secret de la Réserve fédérale américaine

Sanctionné pour avoir tenté d’en savoir plus.

Son nom est William Bergman. Cet économiste américain vient de confirmer, à l’occasion d’un entretien avec le journaliste Lars Schall, l’objet de sa mésaventure professionnelle survenue en 2003.

Employé à Chicago comme analyste auprès de la Réserve fédérale, William Bergman, spécialisé dans le blanchiment d’argent, avait constaté une recrudescence anormale des devises américaines en circulation durant l’été 2001. Cette offre accrue des liquidités suggérait qu’une masse considérable en avoirs -plus de 5 milliards de dollars- avait été soudainement convertie afin de ne pas être éventuellement saisie ou gelée par les autorités en réaction à un attentat.

Le 2 août 2001, une lettre, dite de « supervision exceptionnelle », avait été également produite en interne par le puissant conseil d’administration de la Réserve fédérale (Fed). Adressée aux gouverneurs des banques régionales, il s’agissait d’une vive recommandation à surveiller de près toute mouvement financier suspect. Intrigué par la teneur alarmiste du courrier, William Bergman s’est adressé aux administrateurs de la banque centrale américaine pour connaître la source de leurs informations.

Mal lui en a pris : on lui répondit qu’il avait commis « une violation flagrante du protocole » avant de lui suspendre son accès aux documents confidentiels. Un mois plus tard, son poste au sein de la Réserve fédérale avait été supprimé.

De 1990 à 2003, William Bergman avait pourtant effectué, sans problème notable avec sa hiérarchie, quantité de rapports commandés par la Réserve fédérale. Parmi ceux-ci, l’un s’est avéré particulièrement utile: mi-2001, l’analyste avait remis une étude relative à « l’indépendance » de la Fed -dirigée alors par Alan Greenspan– en cas de guerre ou d’état d’urgence déclaré par le Président américain. Quelques semaines plus tard, George Bush allait figurer dans ce scénario anticipé avec une remarquable clairvoyance par les dirigeants de la banque centrale américaine.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :