1 commentaire

Bonnaud, chien de garde du 11-Septembre à la tête des Inrocks

Retour sur le devant de la scène médiatique : après sa placardisation sur la radio confidentielle Le Mouv’, le journaliste Frédéric Bonnaud vient d’être nommé directeur de la rédaction de l’hebdomadaire Les Inrockuptibles.

Disposant de la confiance de son patron Matthieu Pigasse, il devra notamment dissiper la gestion houleuse de sa prédécesseure Audrey Pulvar.

Pour Frédéric Bonnaud, qui incarna longtemps l’éternel second rôle, notamment aux cotés de Jean-Marc Morandini ou Guillaume Durand, c’est enfin, à l’âge de 45 ans, une petite consécration.

Pour la liberté d’expression, en revanche, c’est un jour sombre : au cours des dernières années, ce journaliste s’est distingué par un étrange mépris, hargneux et démesuré, à l’encontre des citoyens doutant de la version gouvernementale du 11-Septembre.

Sa première charge remonte à 2009, au lendemain de l’intervention controversée de Mathieu Kassovitz dans Ce soir ou jamais. Adoptant sur Europe 1 le ton péremptoire et vindicatif d’un prêcheur exalté, Bonnaud a fustigé le cinéaste en raison de son scepticisme quant à l’explication officielle des attentats.

Deux semaines plus tard, avec le plus grand zèle, il a mis en scène le procès stalinien de l’humoriste Jean-Marie Bigard et de Mathieu Kassovitz lors d’une émission spéciale, diffusée sur France 2 et entièrement consacrée au 11-Septembre.

En 2011, il reprit son ton goguenard pour affirmer, face à un Thierry Ardisson pondéré, que tout était « très clair » dans les attentats survenus en 2001. Un an auparavant, il reconnaissait pourtant, face au duo Bigard-Kassovitz voué au bûcher, qu’il n’était « pas un expert » sur le sujet.

Si un documentaire, réalisé sur le modèle des « Nouveaux chiens de garde » et dévolu à la question du 11-Septembre, devait voir le jour, Frédéric Bonnaud y aurait toute sa place. Sous sa direction, les Inrocks continueront probablement à valider les récits délivrés par le sommet de l’Etat, pourvu que l’image « cool, rebelle et subversive » du journal soit maintenue.

A l’instar, finalement, du big boss Mathieu Pigasse, banquier florissant –grâce à la crise– chez Lazard et fan déclaré de punk.

Un commentaire sur “Bonnaud, chien de garde du 11-Septembre à la tête des Inrocks

  1. la tete des inrokuptibles change tous les 6 mois non?

    Mélissa

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :